Cynophile, le blog des amoureux des chiens

Aimez le, il vous le rendra

Bon comportement du chien

Rédigé par Cynophile - 28 novembre 2013 - 56 commentaires

La période la plus importante dans la vie de son chiot berger allemand se situe entre 3 semaines et 4/5 mois. Au moment de l’adoption de son chiot berger allemand , vers l'âge de 2 mois, son développement comportemental n'est pas encore terminé. Il lui reste à acquérir toutes les compétences qui permettront une bonne socialisation de votre chiot. *Bien éduquer son chiot berger allemand à acquérir des auto-contrôles Contrairement à une idée reçue, le chiot qui mordille "ne fait pas ses dents". Le maître doit apprendre à bien éduquer son chiot berger allemand dans le contrôle de sa mâchoire comme l'aurait fait la mère chienne qui sanctionnait déjà ses chiots lorsqu'ils mordaient trop fort. Si le chiot berger allemand s'énerve et que le jeu devient vite un état d'excitation incontrôlable, le maître doit cesser immédiatement toute interaction avec son animal. Il ne faut pas favoriser les moments d'excitation du chiot. Il faut lui apprendre à poser la balle. S'il pose la balle, on la lui relance, s'il ne la pose pas, on ne joue plus et on ne la lui retire surtout pas de la gueule. Les jeux de tiraillement ou de traction sont interdits comme des tiraillements sur des cordes, vêtements, tissus, balle etc… Comportement du chiot Bien éduquer son chiot La propreté du chiot La vaccination du chiot & chien L’ éducation du chien Vermifuges, parasites du chiot & chien Alimentation du chiot & chien Vivre en harmonie avec son chien Conseils utiles pour l’éducation de votre chien Bien éduquer son chiot Berger Allemand Bon déjà vous avez fait le bon choix de le prendre dans un élevage sérieux « le notre » et on vous en félicite ! En faisant le choix de prendre un chiot Berger Allemand issu de lignées de travail, vous avez déjà la garantie d’un caractère plus apte à obéir. Le chiot Berger Allemand est facile à éduquer si il est bien né, mais encore faut il que vous sachiez correctement le guidé dans son apprentissage: Éducation ► La marche en laisse, au pied ► Le rappel ► La promenade sans fugue ► Ne pas sauter sur les gens ► Ne pas hurler, aboyer ou détruire en votre absence ► Ne pas manger ce qu’il trouve Dressage ► Garder la maison, la voiture ► Protéger sa famille Pages 1 2 3 Il faut absolument réprimer toute morsure insuffisamment inhibée et sanctionner le chiot soit en lui donnant une tape sur le nez soit en le prenant par la peau du cou en le soulevant légèrement et en disant "non" très fermement puis le reposer à terre. Le maître doit lui apprendre à contrôler son activité motrice en particulier lors des activités de jeu. Si les conditions d'élevage jouent un rôle déterminant pour les futures performances du chiot, le maître a aussi sa part de responsabilité. Il doit se fixer un certain nombre d'objectifs. Très tôt, le maître devra faire vivre à son chiot berger allemand des expériences telles que des promenades dans la rue afin de rencontrer des personnes variées (hommes, femmes, enfants) de couleurs différentes et entendre des bruits multiples (voitures motos klaxons pétards etc.). Cela lui évitera la peur de la rue et des personnes. Pour bien éduquer votre chiot lorsqu’il est inquiet ou craintif, il ne faudra en aucun cas le rassurer soit en lui parlant gentiment et en le caressant. Le chiot prendrait cela pour une récompense et renforcerait son comportement de peur. Actuellement, il existe d'excellents vaccins pour chiot qui protègent rapidement le chiot contre les maladies du jeune âge. Vous pourrez ainsi le sortir dans la rue dès l'âge de huit/dix semaines en évitant bien sûr les endroits trop sales. S'il n'est pas encore vacciné, il sera possible de le promener dans vos bras surtout s'il est de petite taille. Il est important que le chiot soit en contact avec la rue dès 8 à 10 semaines afin de ne pas avoir peur des personnes et du bruit. Aboyer, oui mais quand ? Obéir, oui mais comment ? Faire ses besoins, oui mais où ? Guidez-le dans ses premiers pas en toute connaissance de cause. Sans agressivité ni violence, montrez-lui que c'est vous le maître et que vous aurez toujours le dernier mot. *L’éducation de son chiot Berger Allemand L’éducation du chiot Berger Allemand passe par des ordres clairs, non ambigus et plutôt courts. L’ordre doit toujours rester le même pour un comportement du chiot souhaité. Par exemple, pour faire asseoir votre chien, n’utilisez pas alternativement l’ordre « assis » et « assieds-toi ». Choisissez un seul des deux. L’éducation du chiot Berger Allemand doit être cohérente et répétitive. *L’éducation de son chiot Berger Allemand via le « non » Le « non » sanctionne tout comportement du chiot Berger Allemand jugé indésirable. En l’attendant, l’animal doit apprendre à cesser immédiatement ce qu’il est en train de faire. Les punitions doivent intervenir sans délai, lorsque le chien ne cesse pas un comportement indésirable après l’ordre « non ». Passé un laps de temps, la réprimande n’a plus de signification car le chiot Berger Allemand n’a pas de mémoire. Les punitions doivent être modulées selon l’âge, la taille et la sensibilité individuelle de l’animal. Vous pourrez par exemple, secouez le chiot par la peau du cou tout en élevant la voix. Il faut vous montrer ferme sans jamais faire preuve de violence ni d’agressivité. *L’éducation de son chiot Berger Allemand via les récompenses Il est intéressant d’associer à bon escient les récompenses sociales (félicitations, caresses…) avec des compléments alimentaires pour chien (biscuits pour chien, friandises pour chien, os à mâcher). Ceux-ci leur sont spécialement adaptés et vous permettent de les récompenser en toute tranquillité.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Education du chien

Rédigé par Cynophile - 28 novembre 2013 - 41 commentaires

► La marche en laisse, au pied ► Le rappel ► La promenade sans fugue ► Ne pas sauter sur les gens ► Ne pas hurler, aboyer ou détruire en votre absence ► Ne pas manger ce qu’il trouve Dressage ► Garder la maison, la voiture ► Protéger sa famille

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Conseil de dressage

Rédigé par Cynophile - 28 novembre 2013 - 21 commentaires

Un chien bien éduqué est un compagnon de vie extraordinaire. L’éducation d’un chien quelque soit sa race, son caractère, son âge doit être fait dans la douceur. On peut et doit être ferme mais jamais violent. La violence en éducation est réservée aux incapables ! Croyez vous qu’un éducateur de dauphins se fasse obéir avec des colliers à clous et des coups de pied ?

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Le berger allemand

Rédigé par Cynophile - 28 novembre 2013 - 52 commentaires

Le Berger Allemand : Le berger allemand constitue la section 1 du 1er groupe de chiens selon la nomenclature FCI. Il s'agit de races issues de la sélection opérée par les bergers pour se doter d'auxiliaires précieux dans leur travail (le chien de berger garde les bêtes, les rassemble et les protège). Le travail pastoral ayant quasiment disparu, les berger allemand ont dû se reconvertir. Leur intelligence, leur capacité au travail, leur loyauté et leur sens de la protection font des berger allemand d'excellents chiens d'utilité, de famille, de garde et chiens de sport. Le berger allemand est particulièrement fidèle à ses maîtres et obéissant. Il fait preuve d'une grande intelligence. Il est aussi un très bon chien de garde de sa maison et défenseur de sa famille. Les mâles ont une taille d'environ 60 à 65 cm au garrot et les femelles entre 55 à 60 cm au garrot. Le poids varie de 30 à 35 kg pour la femelle et de 35 à 40 kg pour le mâle. Le berger Allemand est (ou doit être): vigilant, pondéré, courageux

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Le standard du Beauceron

Rédigé par Cynophile - 28 novembre 2013 - 69 commentaires

STANDARD FCI N° 44 / 19.12.2001: ORIGINE : France DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D'ORIGINE EN VIGUEUR : 29.11.200l. UTILISATION : Chien de berger et de garde. CLASSIFICATION : Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisse). Section 1 : Chien de berger. Avec épreuve de travail. BREF APERCU HISTORIQUE : Chien de Beauce. Beauceron et Bas-Rouge sont les noms retenus à la fin du XIX ème siècle pour désigner ces anciens chiens de berger français de plaine, de même type, à face rase, au poil dur et court dont les oreilles étaient écourtées. Le corps était marqué de feu, notamment aux extrémités des quatre pattes, ce qui avait incité les éleveurs d'alors à appeler ces chiens "Bas-Rouge". La robe était ordinairement noir et feu mais il existait aussi des chiens gris ou entièrement noir, même entièrement fauves. Ces chiens étaient élevés et sélectionnés pour leur aptitude à conduire et à garder les troupeaux. ASPECT GENERAL : Le Beauceron est un chien de grande taille, solide, rustique, puissant, bien charpenté et musclé, sans lourdeur. PROPORTIONS IMPORTANTES : Le Berger de Beauce est un chien médioligne. La longueur du corps, de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse doit être légèrement supérieure a la hauteur au garrot. La tête est longue : 2/5 de la hauteur au garrot. La largeur du crâne et la hauteur de la tête sont légèrement inférieures à la moitié de la longueur de la tète. Le crâne et le chanfrein sont de même longueur. COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien d'un abord franc et sans peur. L'expression est franche, jamais méchante ni peureuse ni inquiète. Le caractère du Beauceron doit être sage et hardi. TETE : La tète est bien ciselée avec des lignes harmonieuses. Vues de profil, les lignes du crâne et du chanfrein sont sensiblement parallèles. REGION CRANIENNE : Crâne : Plat ou légèrement arrondi d'un côté à l'autre. Le sillon médian est peu accusé, la crête occipitale est apparente au sommet du crâne. Stop : Peu accusé, à égale distance de l'occiput et de l'extrémité du museau. REGION FACIALE : Truffe : En rapport avec le museau. bien développée, jamais fendue et toujours noire. Museau : Ni étroit ni pointu. Lèvres : Fermes et toujours bien pigmentées. La lèvre supérieure doit venir couvrir la lèvre inférieure sans ballotter. A leur commissure, les lèvres doivent former un très léger commencement de poche qui doit rester ferme. Mâchoires, dents : Denture forte présentant un articulé en ciseaux. Yeux : Horizontaux, de forme légèrement ovale. L'iris doit être marron foncé, en tout cas, jamais plus clair que noisette foncé même si les feux sont clairets. Pour la variété arlequin, l'œil vairon est admis. Oreilles :"Tout chien essorillé avant le 1 mai 2004". Haut placées. Elles sont portées droites si elles sont coupées, ni divergentes, ni convergentes, pointant légèrement vers l'avant. L'oreille bien portée est celle dont le milieu passe par une ligne imaginaire prolongeant les côtés de l'encolure. Les oreilles naturelles sont semi dressées ou tombantes. Elles ne doivent pas être plaquées. Elles se présentent plates et plutôt courtes. La longueur de l'oreille naturelle doit être égale à la moitié de la longueur de la tête. COU : Bien musclé, d'une bonne longueur, raccordé harmonieusement aux épaules. CORPS : Ligne du dessus : Le dos est droit. Le rein est court, large et bien musclé. La croupe est peu inclinée. Garrot : Bien marqué. Poitrine : Le périmètre thoracique dépasse la hauteur au garrot de plus de 1/5. La poitrine descend bien jusqu'à la pointe du coude. Elle est large, haute et longue. QUEUE : Entière, portée bas, elle descend au moins jusqu'à la pointe du jarret, sans déviation, formant un léger crochet en forme de J. En action, la queue peut être portée au plus haut dans le prolongement de la ligne du dessus. MEMBRES : MEMBRES ANTERIEURS : Ils sont bien d'aplombs, vus de face et de profil. Epaules : Obliques et moyennement longues. Avant bras : Musclés. Pieds : Forts, ronds, compacts. Les ongles sont toujours noirs. Les coussinets sont durs mais cependant élastiques. MEMBRES POSTERIEURS : Bien d'aplomb vus de profil et de derrière. Cuisse : Large et musclée. Jarret : Fort, descendu pas trop près de terre, la pointe se situant aux environs de 1/4 de la hauteur du chien au garrot, formant avec la jambe un angle bien ouvert. Les métatarses sont presque verticaux. légèrement en arrière de la pointe de la fesse. Pieds : Forts, ronds, compacts. Ergots : Par tradition, les bergers ont tenus à conserver le double ergot. Les ergots forment des pouces bien séparés avec ongles, assez près du pied. ALLURES : Souples et dégagées. Les membres restent bien en ligne. Le Berger de Beauce doit avoir un trot allongé avec une bonne amplitude du mouvement. ROBE : POIL : Ras sur la tête, fort, court, gros, ferme et couché sur le corps, de 3 à 4 cm de long. Les fesses et le dessous de la queue sont légèrement mais obligatoirement frangés. Sous poil court, fin, dense et duveteux, de préférence gris souris, très serré, qui n'apparaît pas au travers du poil de couverture. COULEUR : a) Noir et feu (noir marqué de fauve) : bas rouges. La coureur noire est très franche, les feux doivent être écureuil. Les marques feu se répartissent comme suit : • pastilles au dessus des yeux • sur les côtés du museau, diminuant progressivement sur les joues sans jamais atteindre le dessous de l'oreille • au poitrail : deux taches sont préférées • la gorge • sous la queue • sur les membres, se perdant progressivement en montant sans toutefois envahir plus de 1/3 du membre, montant un peu plus haut à l'intérieur des membres. b) Arlequin (bleu bigarré marqué de fauve) : gris, noir et feu, la robe est en parties égales gris et noir, les taches étant bien réparties, avec parfois plus de noir que de gris. Même répartition des feux que pour la variété noir et feu. Tache blanche discrète tolérée au poitrail. TAILLE : Mâles : 65 cm à 70 cm au garrot. Femelles : 61 cm à 68 cm au garrot. DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. DEFAULTS ELIMINATOIRES : • Chien agressif ou très peureux. • Taille sortant des limites du standard. • Ossature très légère. • Oeil trop clair, ou vairon (sauf pour les arlequins). • Truffe fendue, de couleur autre que noire, ladre. • Prognathisme avec perte de contact, absence de 3 dents et plus (les PC 1 ne sont pas prises en compte). • Oreilles naturelles totalement dressées et fermes. • Membres postérieurs excessivement panards. • Ergot simple ou absence totale d'ergots aux membres postérieurs. • Queue écourtée ou enroulée sur le dos. • Robe : couleur et texture autres que définies par le standard. Absence totale de feux. Poil hirsute. Nette tache blanche bien visible au poitrail. Variété arlequin : trop de gris, noir d'un côté, gris de l'autre, tête toute grise (absence de noir). NB : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun